Le FaceDating

À l’ère où les réseaux sociaux éclipsent progressivement les réseaux de rencontre, voici un très modeste turbo TOP 5 de conseils destinés aux représentants du sexe masculin qui en arrachent avec la séduction sociale, ou ce que je me plais à appeler le “FaceDating”. À prendre, à laisser ou à lire avec modération.

c

5) PENSE AVANT DE CLIQUER « ENVOYER ».

c

Mal s’exprimer derrière un clavier d’ordinateur, c’est postillonner virtuellement. Profite de cette latitude de la communication écrite pour te relire rigoureusement afin d’éviter les messages truffés d’erreurs qui te feront passer pour un illettré dont l’étendue du vocabulaire est inversement proportionnel au niveau de testostérone.

c

4)  LANCE DES INDICES D’INTÉRÊT SENSÉS.

c

Envoyer une demande d’amitié accompagnée d’une note bien ficelée, liker la photo d’un bel accomplissement ou encore commenter intelligemment un statut s’avèrent toutes de petites interactions qui peuvent mener à un flirt. Par contre :

 c

–    NE POKE JAMAIS. Sous aucun prétexte. À moins que ce soit à titre humoristique. Et même là. Cette fonction de Facebook est complètement désuète, à l’origine utilisée à outrance par les internautes malhabiles socialement. Poker quelqu’un, c’est l’équivalent de lui rentrer un doigt dans le cul à un moment inattendu sans accord tacite. Va pas là.

–   N’ABUSE PAS DES ÉMOTICÔNES. C’est un message que t’envoies, pas une palette d’émotions enfantines d’un jaune insupportable.

 c

–     CHOISIS STRATÉGIQUEMENT LES PHOTOS QUE TU LIKE. Quand tu stalk le profil d’une concubine potentielle, prière de ne pas aimer la seule photo de son album où elle s’affiche en bikini ou dans une robe de soirée au décolleté plongeant. Bref, ne donne pas l’impression que tu te tripotes devant ton ordi quand tu consultes Facebook. Et si tu le fais pour vrai, consulte tout court dès maintenant.

 c

–     LES DEMANDES D’APPLICATIONS, C’EST NON ! Écoute, y’a rien de plus turn off pour une fille que de voir que tu passes tes vendredis soirs à jouer à un ostie de jeu d’attardé mental sur Facebook. Et si t’envoies une demande dans MonCalendrier : regarde bien le tien parce que tu risques d’attendre longtemps avant d’avoir de ses nouvelles.

c

3)  SOIS DIVERTISSANT.

c

À mon avis, divertir, c’est dire autre chose que l’évidence, ou encore la dire autrement avec une touche d’humour.

c

Mise en contexte : la coquine se fait coquette et vient de changer sa photo de profil. Laisse le genre de commentaire évident comme « Wow tu es vraiment jolie ! » à ses 50 amies qui lui vouent un culte admiratif. Trouve un détail cocasse en arrière-plan, un « séparés à la naissance », une taquinerie, peu importe, sois créatif et surtout n’essaye pas d’être drôle si t’es pas drôle. Avoir l’air cave devant une fille c’est triste, mais devant ses 50 meilleures amies en prime, c’est un fiasco.

 c

2) PRUDENCE AUX SARCASMES DOUTEUX ET AUX AUTOCORRECTEURS.

c

Cela t’évitera les catastrophes linguistiques comme « J’espère te voir bientôt mamelle » au lieu de « J’espère te voir bientôt mam’zelle ». Pour toute ambiguïté, se référer à la règle numéro 5 ci-dessus.

 c

1)   NE T’ACHARNE PAS.

c

Sors dès maintenant de ton subconscient les expressions « Elle n’a pas dû voir mon message » ou « Il y a eu un bogue et elle n’a pas reçu ma demande d’amitié ». Même Facebook a la galanterie de t’avertir à quelle heure ton message a été vu. Malheureusement, aucune réponse signifie souvent aucun intérêt.

 c

Ça arrive aux meilleurs, personne ne va te juger, sauf si t’échoues ta thérapie pour arrêter de te gâter sur Facebook.

 c

Voilà. T’es maintenant (un peu) mieux outillé pour affronter le nouveau « livre de la jungle » de la séduction sociale. Et pour les pros pour qui tout ça s’avère l’évidence même, j’espère avoir réussi à vous la dire autrement.

c

— Échec et Math

c

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.