Le dress code du voyageur.

 

Le drapeau indonésien s’avère un étendard très touristique : la bande blanche symbolise sans doute le teint du touriste fraîchement débarqué au pays et la bande rouge écarlate le teint du touriste cabochon qui s’endort pacté sur la plage. Comme quoi la première chose à porter en voyage, c’est de la crème.

c

Étant exposés à des températures avoisinant les 40 degrés Celsius avec l’humidité, nous n’avons pas eu le choix de souscrire à une mode méprisée par plusieurs Occidentaux : le port de la camisole.

c

En une semaine, nous avons quintuplé le nombre de tank tops de notre garde-robe. Même si les Québécoises détestent. Même si une fois enfilée on dirait que tu vas passer les auditions pour le casting de Jersey Shore.

c

C’est inévitable, à moins que tu souhaites remporter le record Guiness des plus gênants cernes de sueur de la planète.

c

Il y a par contre une aberration qui m’exaspère : pourquoi certains touristes tiennent-ils mordicus à porter les tenues traditionnelles des pays qu’ils visitent?

c

J’ai rencontré un Canadien qui portait un sarong, jupe en tissu portée autour de la taille et nouée avec une ceinture, pièce maîtresse de la tenue obligatoire pour visiter un temple hindouiste.

c

Écoute. Je comprends l’envie de vivre une immersion culturelle, de plonger dans les mœurs et les traditions des locaux, mais explique moi pourquoi tu portes un signe religieux de manière ostentatoire (religion qui n’est pas la tienne en passant) dans un fucking bar?

c

Dis toi que t’es l’équivalent du ti-batte d’outremer qui porte fièrement une ceinture fléchée sur une piste de danse québécoise.

c

Or, on n’a même pas le droit de se mettre commando en dessous du sarong, sous peine d’expulsion du temple (je me suis renseigné).

c

Bref, quand tu représentes le Québec à l’étranger, prières de ne pas tomber dans les attrapes-touristes vestimentaires. Et sache que si tu me croises en marchant sur la plage avec des Merrell, un bracelet de coquillages autour de la cheville, un paréo et un collier avec une “vraie” dent de requin, tu peux me juger.

c

Ah oui et si ton maillot de bain a un fishnet et un gros élastique autour de la taille, pour le bien-être visuel de tous, merci de câlisser ça aux vidanges et d’investir sur-le-champ.

c

Carnet de bord

c

Après un séjour dans la capitale des gouines (je recommande fortement à toutes mes amies lesbiennes de visiter Ubud) et quelques jours d’accord scooter/snorkeling à Amed, nous voilà à Gili Trawangan, l’île sans policiers.

 c

Il nous est arrivé une sévère anecdote à notre première nuit. À suivre. 

c

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.